jeudi 27 juillet 2017

Trilogie Phobos de Victor Dixen

Salut, salut.

Aujourd'hui on va parler de la trilogie «Phobos » de Victor Dixen, que j’ai découvert en audio book, lu par Maud Rudigoz, via l’application Audible.



Je suis un peu tombée un peu par hasard sur Phobos dans le catalogue d’audible et le pitch de départ m’a vraiment intrigué. Conquête spatiale, amour et télé-réalité, voila qui était peu commun, sans trop prendre de risque avec mon porte-monnaie, j’ai utilisé mon « jeton » disponible et me suis lancé à la conquête de Mars.



Résumé


Six prétendantes.
Six prétendants.
Six minutes pour se rencontrer.
L'éternité pour s'aimer.
Ils veulent marquer l'Histoire avec un grand H.

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d'un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l'oeil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l'émission de speed-dating la plus folle de l'Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.
Elle veut trouver l'amour avec un grand A.
Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l'une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l'amour. Elle a signé pour un aller sans retour.


Tome 1 : Il est trop tard pour regretter (11h29)
Tome 2 : Il est trop tard pour oublier (12h35)
Tome 3 : Il est trop tard pour renoncer (17h10)

Mon avis :


Je dois avouer que bien que septique au départ, je me suis totalement laissée prendre au jeu, voulant toujours en « voir » plus, un peu comme on se laisse piégé par la télé-réalité.
Je ne suis pas particulièrement fan des romans où les histoires d’amour tiennent la grande majorité de la place dans l’histoire, mais je dois avouer quand dans ce contexte de colonisation spatiale et de télé-réalité cela à trouver sens pour moi.

Côté narration, on alterne entre différent point de vue : champs, hors champs, contre champs, j’ai trouvé cela un peu déstabilisant au départ, mais je m’y suis vite fait, cela vient peut-être du fait que j’écoutais et non lisais l’histoire.

J’ai dévoré le premier tome en moins d’une semaine, en mangeant, sur le trajet pour aller et rentré du travail, en sortant mon chien…

J’étais tellement frustrée par la fin de ce premier tome et sûr d’aimer la suite j’ai achetée les tomes deux et trois toujours en format audiobook.

Parce que oui, avec « Phobos » faut te préparer à être frustré. La fin de chaque tome te laisse avec un besoin dévorant de découvrir la suite des aventures des pionniers de Mars.

Je n’ai pas grand-chose a dire sur les personnages, ils sont jeunes, beau,  veulent l’amour avec un grand A, marquer l’Histoire. On découvre au fil des chapitres qu’ils ont tous été retenue pour l’émission pour une raison bien spécifique : ils n’ont rien ni personnes qui les attendent sur terre. 
L’antagoniste de l’histoire et une vraie méchante, rien pour la sauver. A l’image des candidats de télé-réalité, les personnages sont tous lisse sans vraiment de nuance dans leur caractère, sauf a quelques instants cléfs.

J’ai fini le tome deux presque aussi vite que le premier, encore une fois frustré par la fin. c’est donc confiante que je me suis lancée dans l’écoute du troisième tome.

L’écoute de la première partie, était vraiment bien, l’histoire suivait son cours mêlant assez habillement intrigue politique, complot et manipulation et la vie des pionniers et… . Je ne sais pas ce qu’il s’est passé, mais d’un coup l’auteur est partie sur une voie qui m’a complètement perdue seule et sans GPS en pleine forêt. Une secte sortie de nulle part, des clones sortis de nulle part, une maladie étrange qui frappe une pionnière… Et ça traine en longueur, c’est long, mais long. Je me suis presque ennuyer sur toute la dernière partie, levant les yeux et soufflant souvent.

La fin m’a laissé sur ma faim. J’ai eu l’impression que l’auteur ne savait pas vraiment comment finir son histoire, après être partie en vrille. C’est une fin ouverte, qui pourrait faire naitre un quatrième tome sur terre avec le chaos laissé.

Au final Mars ne nous livre aucun de ses secrets et te laissera avec des points d’interrogations dans les yeux.

Phobos offre une réflexion intéressante sur le monde hyper voyeuriste /connecter que deviens notre société ainsi que sur les dérives d’un monde gouverné par les entreprises, la soif d’argent et de pouvoir.

Bien que fortement déçus par la fin de Phobos j’ai appréciais découvrir cet univers.

Et toi, qu’en as-tu pensé ? N’hésite pas à venir me donné ton avis dans les commentaires.


Je te souhaite une excellente journée/soirée et de chouettes lectures.




dimanche 23 juillet 2017

Stephen King : Misery

Salut,


Aujourd’hui je viens te parler d’une lecture qui m’a tellement retournée qu’il m’a fallu presque six mois pour la terminer. 

Comme tu l’auras vu dans le titre, je vais te donner mon avis sur « Misery » de Stephen King.

Il s’agit là de la deuxième œuvre du maître de l’horreur que j’ai lue (troisième si on compte « Ecriture, mémoire d’un métier »), la première étant le très célèbre « ça », qui m’a bien fait flipper sur le moment, mais pas au tant que « Misery » 



Mon avis :


En deux mots : Horrible et géniale (oui, oui ça fait trois, on ne va pas chipoter pour si peu).

J’ai acheté ce livre en décembre, pas inquiète pour un sous pour mon trouillomètre, vu le peu d’effet qu’avait eu « ça » sur moi.

Dès les premières pages on comprend que le personnage principal, Paul Sheldon, est dans la merde jusqu’au cou, que sa sauveuse, Annie Wilkes, une folle de la pire espèce.

Au fils des pages, l’horreur va crescendo, avec quelque moment plus calme, que certaine personne pourrait qualifier de longueur, mais qui te permet de souffler, de te remettre de tes émotions et renforces les passages où Annie se déchaîne sur ce pauvre Paul.

Au cours de ma lecture, j’étais totalement hypnotisée par le calvaire que vivait Paul, au point d’avoir dû à plusieurs reprises poser mon livre, parfois pendant plusieurs jours de suite et lire quelque chose de plus léger pour me remettre de mes émotions.

Je ne saurais dire si je trouve Paul Sheldon attachant ou non, mais une chose est sûre, il a une volonté de fer, il est courageux et déterminer à s’en sortir ou au moins à en finir avec sa tortionnaire quitte à y rester lui aussi.

Annie, est certainement le personnage qui m’aura le plus marquée de toutes mes lectures. Ses humeurs changeante tantôt, affectueuse presque maternelle, qui se transforme en une tortionnaire dénué de tous sentiments, ou persuadé d’agir pour le bien de son illustre invité, puis dépressive et disparaissant pendant plusieurs longues journées, laissant Paul et toi lecteur souffler le temps que quelques pages.

Toute l’horreur de l’histoire vient des brutaux changement d’humeur d’Annie, te faisant à chaque instant te demander quand et quelle Annie pointera le bout de son nez.

La fin est puissante et te laissera presque aussi traumatisé que ce pauvre Paul Sheldon.

Cette histoire ma dégoutée d’envisager un jour écrire une série littéraire et reste à ce jour le livre que j’ai mis le plus de temps à terminer, puisque j’ai fini ma lecture au mois de Juin (pendant la surveillance d’une épreuve de math si tu veux tous savoir).

Un conseil : ne fait pas comme moi, ne lis surtout pas Misery juste après avoir mangé, ou pendant ton repas, ton estomac ne sera certainement pas content.

Si tu veux frissonner (ou comme dans mon cas te faire pipi dessus) avec une histoire sans fantômes ou créatures mystérieuses, cette lecture est pour toi.

N'hésite pas à me donner ton avis en commentaire.


Je te souhaite une excellente journée/soirée et de chouettes lectures.

jeudi 20 juillet 2017

Charley Davidson 1ere tombe sur la droite de Darynda Jones

Pour cette première chronique j'ai choisis de parler de "Charley Davison, Première tombe sur la droite" de Darynda Jones paru chez milady dans la collection BIT-LIT.


Il s’agit donc du premier tome, d’une saga comprenant treize tomes, dont dix sont déjà publiés. 



Résumé

Vous savez, ces mauvaises choses qui arrivent aux gens bien ? C’est moi.
Mon nom c’est Charley et je suis la Faucheuse.
Les morts, je connais : j’en vois depuis que je suis née. Des fois, je les aide à faire des trucs du genre laisser un mot à leurs proches ou traquer leur assassin… Ça tombe bien parce que je suis aussi détective privée ! Pratique, non ? Ce qui l’est moins, c’est que les gens autour de moi ont du mal à y croire. Comme Swopes, l’agent avec qui je bosse : je voudrais qu’il me lâche un peu la grappe.
Cela dit, je pourrais le gérer si je n’avais pas d’autres chats à fouetter… comme ce bel inconnu qui vient me rendre visite toutes les nuits dans des rêves torrides et dont j’aimerais bien découvrir l’identité…

Mon avis.


J’aime.

OK on va peut-être développer un peu non ?

J'avais peur en commençant ma lecture de ce premier tome des longues phases d'expositions qui n'en finissent pas (ouai j'aime pas ça), et que l'histoire n'avance pas. Et bien non. L'univers de Charley nous est présenté tout au long de ce premier tome au rythme de ces aventures et découvertes.

Le mélange d'enquête policière et de surnaturelle avec une très forte dose d'humour, des types très trop sexy : j'adhère totalement.

C'est fun. C'est léger. C'est bien écrit.

Les personnages sont intéressants, drôle, attachant. Les personnages secondaires ne sont pas négligés et on sent chez eux une vraie personnalité.

Je trouve le personnage de Cookie kowalski (la meilleure amie/réceptionniste/voisine) de Charley particulièrement attachante et touchante. Elle est sans jugement, elle accepte les différences et les bizarreries flippantes de son amie avec beaucoup d'élégance et de courage. Elle est d'un soutien sans failles pour son amie. Bref une meilleure amie en Or, sans pour autant tomber dans la niaiserie. J'aime beaucoup la complicité établie entre Charley et Cookie.

J'adore Charley également, son humour face à toutes les situations, son courage: elle s'en prend plein la tronche et y retourne quand même. J'aime son humour (oui je me répète) et sa manie de donner des noms à presque tous (ses nibars, ses ovaires, sa voiture …).

L'enquête policière est bien tenue et occupe une grande part de l'histoire ce qui permet d'introduire progressivement les éléments surnaturelles, au fils des périlleuses aventures de Charley. 

Si je devais faire un reproche (mais c'est un tout tout petit mini de rien du tout, et en vrai au cours de ma lecture cela ne m'a pas du tout dérangé) c'est le trop plein de mec sexy qui entoure Charley (Garette SWOPPE le super chasseur de prime, ou encore le ténébreux et mystérieux Reyes Farrow, pour ne citer qu'eux). Ou peut-être qu'au Nouveau-Mexique les mecs canons cours les rues ? Si c'est le cas je déménage au plus vite !

La fin de ce premier tome donne envie de se jeter sur la suite, car si notre héroïne fait quelques découvertes intéressantes, il lui/nous reste encore beaucoup à découvrir.

Bref je t’invite grandement à lire ce premier tome et à me partager ton avis en commentaire.

Je te souhaite une excellente journée/soirée et de chouettes lectures. 

Présentation

Salut Salut 



Niçoise, folle de lecture, de 24 ans capable de se coucher a 3 heure du matin pour finir un livre alors que le réveil sonne à 7 heure. 

J'écris à mes heures perdus. J'aime me perdre sur netflix et m'enfermer dans une salle de cinéma. Fan de rock /métal et de tatouages (actuellement j'en ai quatre),  de Disney, de Harry Potter , d'un tas d'autre trucs et collectionneuse de rouges à lèvres. J'ai un sens de l'humour tordu. 

Je suis également la  maman d'un petit jack russel (oui à 11 ans c'est encore un bébé) probablement aussi barge que moi. 

Je donne des noms à à-peu-près tous. 

Procrastineuse certifiée  . 

Célibataire. 

Le reste du temps je suis secrétaire dans une unité d'enseignement pour enfants hospitalisés. 

Comme je l'ai dis écris précédemment, je lis beaucoup. Malheureusement je ne peu partager mes lectures avec mon entourage, ce qui est relativement frustrant.  Je me lance donc dans la tenue d'un blog pour partager  avec ceux/celles qui croiseront le chemin de ce blog mes lectures du moment. 

Je ne sais pas a encore à quel rythme je publierais des articles (d'ailleurs je me garde le droit de parler de temps en temps d'autres choses que de livre). 

Voila voila je crois que c'est à-peu-près tous.